• BRENDA B. | designer

DESIGNER | Les tarifs vs l'expérience

Mis à jour : 25 mars 2019


Les #tarifs d'une designer sont souvent questionnés. Plusieurs articles ont déjà été publiés sur le sujet, mais je vais tout de même démystifier le tout ici en parlant de mes tarifs et de mon #parcours!

*Bien qu'il y ait plusieurs designers masculins, je vais tout de même utiliser le féminin puisque la grande majorité des designers sont féminines ;)

Tout d'abord, il faut différencier la #décoratrice de la #designer d'intérieur :


DÉCORATRICE D'INTÉRIEUR

La décoratrice, elle, est plus habilitée à faire de petits travaux de rénovation. Vous l'appellerez principalement pour rafraîchir votre décor : #habillages de fenêtres à changer, #coloration des murs, ajout d'une #carpette, changement de vos meubles, changement de vos #luminaires, papier peint, etc.


DESIGNER D'INTÉRIEUR

La designer d'intérieur, quant à elle, fait tout ce que la décoratrice fait, mais en plus, c'est celle que vous appellerez lorsque vous aurez des #travaux de rénovation importants à faire comme le #réaménagement de votre cuisine que vous voudriez à aire ouverte sur le reste de la maison ou de votre salle de bains, par exemple. Les #plans d'aménagement, c'est dans ses cordes! Elle verra tout le potentiel que votre maison a. Vous aurez l'impression qu'elle entre dans votre vie intime quand elle vous posera des questions sur vos habitudes de vie, mais sachez que c'est pour votre bien! Elle doit se mettre dans vos souliers pour bien exprimer sur plans ce que vous souhaitez. Elle doit connaître vos habitudes pour savoir comment aménager vos armoires de cuisine pour que vous vous sentiez efficace. Elle doit connaître vos goûts pour vous proposer les matériaux appropriés. Et comme je l'ai mentionné plus tôt, la designer ne fera pas seulement vos plans d'aménagement, elle pourra également vous proposer les matériaux, la coloration des murs, les habillages de fenêtres, etc. Elle pourra faire les divers suivis sur le chantier ainsi qu'auprès des #fournisseurs


Maintenant que la distinction est faite, regardons mon parcours pour mieux comprendre mes tarifs..


2007 : DEP Décoration Intérieure & Étalage

J'ai commencé comme décoratrice d'intérieur il y a 10 ans, en tant que travailleur autonome. Je sortais de l'école, j'avais encore tout à apprendre!! Je facturais mes clients 20$/heure, non taxable car j'étais loin d'atteindre les 30 000$ de revenus pour être obligée d'être inscrite aux taxes. Un certain avantage que les clients appréciaient! Je demandais 30$ pour une consultation à domicile qui incluait mon 20$/heure plus mes frais de déplacement.

Grâce à mon assiduité à mes cours - malgré des migraines ophtalmiques journalières - j'ai été choisie avec quelques collègues afin de présenter un kiosque "Full ado" à Expo Habitat 2008. Une belle occasion de distribuer mes cartes d'affaires! J'ai ensuite représenté mon école au #SIDIM (Salon international de design intérieur de Montréal) en mai 2008. Sur une centaine d'étudiantes, c'est moi que les profs ont choisie, j'en étais vraiment fière! Pendant mes études, j'ai également travaillé comme décoratrice chez Benjamin Moore - Décoration Lamontagne.

Voici ma 1ère carte d'affaires (ouffff!!) :


2008 : AEC Lancement d'une entreprise & Décoratrice chez Benjamin Moore de Lévis

Après avoir terminé mon DEP, j'ai eu quelques contrats à mon compte. Des petites colorations principalement. On m'a approchée pour faire du remplacement au Benjamin Moore de Lévis qui venait tout juste d'ouvrir dans le temps (ouch! je me sens vieille... je parle comme nos grands-parents!). Ils cherchaient quelqu'un qui était à son compte pour pouvoir les dépanner de temps en temps. C'était parfait pour moi! Au bout de quelques semaines, l'une des designers a décidé de quitter et j'ai pris son poste. À l'automne, comme j'étais déterminée à être ma propre boss, j'ai décidé de faire l'AEC Lancement d'une entreprise question d'apprendre les bases : marketing et vente, plan d'affaires, plan financier, etc. 


2008-2009 : "Association" avec Armoire New Look

Les nouveaux propriétaires d'Armoire New Look m'ont approchée... Ils cherchaient quelqu'un qui était à son compte et qui pourrait s'installer dans leur bureau. Je travaillais de chez moi, mais je me suis dit que ce serait une bonne façon de me faire connaître plus. Cette année-là, il y a eu les crédits d'impôt pour la rénovation. J'en ai vendu de la #céramique!!! Je travaillais toujours avec le même #entrepreneur, ce qui me permettait d'avoir un bon suivi sur mes #chantiers et d'en apprendre pas mal! Mon taux horaire était alors de 45$/heure + taxes ou 60$ + taxes pour une consultation à domicile (incluant mon déplacement) et je proposais des combinaisons de couleurs d'armoire et de comptoirs pour New Look avec des tuiles de céramique que je vendais moi-même par le biais de mes fournisseurs. Puisque je vendais des produits sur lesquels je payais des taxes, il était de mise que mon entreprise soit inscrite aux taxes pour pouvoir récupérer une partie des taxes payées. J'ai fait Expo Habitat 2009 avec eux, nouvelle occasion de distribuer mes cartes à grande échelle! Voici ma 2e carte d'affaires :


2009-2010 : La Maison de nos Ancêtres - Real Log Homes

Vers la fin de l'année 2009, la propriétaire de la compagnie La Maison de nos Ancêtres m'a approchée pour décorer la maison qu'ils allaient présenter à Expo Habitat.. WOW!!! Quelle chance!!! Bon, sur le coup, "La Maison de nos Ancêtres", ça me sonnait vieux.. Je suis allée la rencontrer et je suis tombée en amour avec leurs #maisons. De belles maisons #rustiques en bois rond. La propriétaire avait déjà contacté une compagnie d'armoires et je me suis inspirée du style contemporain qu'ils avaient choisi pour monter mon décor. J'ai approché une compagnie de meubles pour des meubles et accessoires prêtés. Je travaillais encore chez Benjamin Moore de Lévis à cette époque, alors j'ai pu emprunter d'autres accessoires et j'ai commandé mes tissus pour confectionner mes habillages de fenêtres. La maison rustique avait un look intérieur italien/industriel avec ses planchers laissés sur le béton au rez-de-chaussée. J'écoutais les commentaires des clients durant le salon Expo Habitat. Certains n'aimaient carrément pas. D'autres étaient étonnés de voir comment un tel match de styles pouvait donner un aussi beau #look. Certains détestaient, d'autres adoraient. Les commentaires étaient, selon mes statistiques personnelles, au moins 75% positifs! J'étais fière d'avoir fait autant jaser! Parlez-en bien, parlez-en mal, mais parlez-en! La maison a fait l'objet d'un article dans le LS Déco. Quelle #fierté! Vous pourrez voir de plus amples photos sur notre site web dans la section Projets Archivés.


2010-2011 : Brenda Design & Benjamin Moore.. Encore!

Tout au long de l'année, j'ai travaillé sur différents contrats obtenus par le biais d'Expo Habitat. En septembre 2010, Encadrement Ste-Anne, près de Place Fleur de Lys, m'a approchée pour que je les aide à ouvrir une boutique Benjamin Moore dans leurs locaux. Je suis tombée enceinte peu de temps après, mais le travail ne me faisait pas peur, contrairement aux gars d'entrepôts qui, plus le temps avançait, avaient peur que je perde mes eaux en transportant des gallons de #peinture!!! Connaissant bien la représentante de Benjamin Moore, nous avons collaborer à monter le magasin. J'ai monté l'inventaire de peinture, enregistré chaque code dans le système informatique. Ayant déjà beaucoup de contacts dans le domaine, j'ai approché plusieurs représentants pour des catalogues de #tissus, papiers peints, des échantillons de céramique, #plancher flottant, #tapis, etc. J'ai ensuite fait passer des entrevues pour trouver des décoratrices pour le magasin. Mon amie de Griffe Artyst a travaillé également avec moi et a pris la relève de mon poste de gérante quelques semaines avant mon accouchement. Je facturais à ce moment 50$/heure. Quand j'ai refait mon branding, j'ai changé mon titre de décoratrice pour designer. Je l'ai peut-être fait un peu trop tôt, mais j'avais quand même pas mal d'expérience sur les chantiers. 

Voici ma 3e carte d'affaires :


2011-2012 : Accouchement & "Congé de maternité"

Je revenais faire mon tour au Benjamin Moore de temps en temps avec fiston pendant mon congé de maternité, mais quelques mois plus tard, le propriétaire a vendu tous ses magasins et le Benjamin Moore a fermé en même temps. Je n'avais donc plus d'emploi à mon retour de congé de maternité :( Pendant mon congé de maternité, j'ai continué de travailler sur quelques contrats. J'avais pris une stagiaire à l'hiver 2011 que j'ai engagée par la suite sachant que je finirais par accoucher et que j'aurais moins de temps avec bébé pour rencontrer des clients. Elle venait me voir à l'occasion pour des conseils ou fouiller dans ma #matériauthèque! Je montais les soumissions et facturais les clients. Vous pourrez voir son plus gros projet chez Brenda Design là : projet DE LA DURANTAYE.


2012-2016 : SSQ Immobilier - Cité Verte

Vers la fin de mon congé de maternité, n'ayant pas poussé la publicité durant mon congé, un vent de stabilité était nécessaire. J'ai donc postulé chez SSQ Immobilier qui cherchait quelqu'un pour s'occuper du projet La Cité Verte. Quelques mois suivant mon embauche, le papa de mon bébé m'a laissée. Je me suis donc lancée à fond dans mon travail question de passer à travers cette dure étape de ma vie. J'ai assisté aux réunions avec les #architectes pour la conception des plans, aux réunions de chantier pour le suivi de la construction, je rencontrais les clients pour les guider dans le choix des matériaux, j'enfilais mes bottes à cap et mon casque rose (oui, oui! rose!! On me remarquait de loin!!)  pour aller sur les chantiers afin de m'assurer que tout était conforme aux demandes de mes clients. J'ai fait l'ASP Santé et sécurité sur les chantiers de construction. J'ai vaincu une grande partie de mon vertige - parce que des #escaliers, il n'y en a pas tout le temps! Je discutais des problématiques sur le chantier avec le #contremaître.. Simplement déplacer l'encastré parce qu'il y a une poutrelle ou carrément oublier cet encastré? Les tuiles de céramique... on les part au centre de la pièce, on les commence à l'entrée, etc? J'en ai passé des heures sur les chantiers à discuter avec les sous-traitants! Dans les premiers mois de construction des maisons de ville, je faisais des semaines de 50 heures! Un problème en #plomberie, un autre en #électricité, le gars de #ventilation qui ne peut pas passer ses tuyaux ailleurs que dans ce mur-là, le plombier qui est fâché (pour être polie) parce qu'il n'a pas de place pour passer ses tuyaux, l'électricien qui est en beau maudit parce qu'il ne peut pas mettre son encastré où je l'ai demandé, alors "Enwoye la designer, trouve-nous des solutions parce que tu veux pas qu'on casse ton design!". J'en ai vu de la construction, j'en ai vu des problèmes et j'en ai trouvé des solutions! Ça a été la meilleure des écoles! Avec cet emploi-là, j'ai développé un côté construction que je connaissais moins, car en décoration intérieure, on ne voit pas vraiment ces choses-là! J'ai aussi développé mon côté débrouillardise dans le sens où sur plan, tout est bien beau et on pense qu'une construction neuve, c'est moins compliqué qu'une #rénovation.. Hé non! Des changements au concept, j'ai souvent dû en faire part à mes clients. La plupart du temps, les clients me laissaient simplement prendre les décisions finales pour eux sachant que j'étais la mieux placée pour prendre une décision éclairée.

Comme je ne travaillais pas sous le nom de Brenda Design, je n'ai malheureusement pas accès aux photos, c'est pourquoi vous ne les verrai pas sur mon site web. Vous pouvez tout de même voir deux de mes réalisations sur leur site web :)

Pour voir la maison modèle, cliquez ici

Pour voir un condo modèle, cliquez


2016 : Relance de Brenda Design

Quand mon poste a fermé en mars 2016... aïe!!!! Mon nouveau chum - un ami et collègue de SSQ Immobilier - avait également perdu son emploi 2 mois plus tôt.. On a alors décidé de relancer mon entreprise à fond. Mon chum a toujours fait un peu de rénovation. Il a travaillé pour une compagnie d'armoires où il fabriquait les armoires, les installait et faisait la rénovation générale également. Chez SSQ Immobilier, il faisait la maintenance générale des édifices, il construisait ce que son boss lui demandait (établi, plateforme, etc.), il faisait de la maintenance aussi à La Cité Verte. Bref, c'était notre homme à tout faire. Comme je savais déjà qu'il était minutieux, relancer mon entreprise avec lui ne me faisait aucunement peur! Il est poli, il est fort, il est intelligent, il a un bon sens de l'humour, il est perfectionniste, il est PARFAIT! Travailler ensemble, c'est s'assurer que nos contrats rouleront bien et seront parfaitement coordonnés. Avec toute l'expérience acquise chez SSQ Immobilier, je facture maintenant 75$/heure et mon titre de designer est d'autant plus bien mérité! 


2017 : Obtention de notre licence RBQ & Lancement officiel de la Zone rénovation

Nous avons travailler d'arrache-pied pour obtenir notre #licence #RBQ. Avec mes expériences antérieures, j'ai réussi les 3 examens nécessaires à l'obtention de la licence d'entrepreneur spécialisé. Yé! On peut enfin offrir nos services de rénovation! On est en feu! Nouvelles cartes d'affaires, nouveaux flyers. Nous avons comme projets de faire le lettrage de nos véhicules ainsi que d'être exposants au prochain Salon de l'Habitation qui se tiendra en octobre.



C'est bien beau de parler de tarif horaire, mais ça prend combien d'heures faire un #projet? Ça va me coûter combien tout ça???

Je facture rarement à l'heure, plus souvent à forfait. Je suis trop perfectionniste et méticuleuse pour facturer chaque heure que je mets sur un projet, ça serait démesuré! Par exemple, pour un plan d'armoires, qui sera automatiquement présenté en 3D parce que je dessine tout sur #SketchUp, un logiciel 3D, plutôt que sur #AutoCAD, je fais mon prix à forfait. Entre 400$ et 500$, pour une cuisine moyenne, entre 150$ et 250$ pour une salle de bains, entre 50$ et 100$ pour un meuble de salle d'eau ou de salle de lavage. Le forfait sera un peu plus élevé si la pièce est d'une dimension démesurée. Je fournis toutes les élévations et j'envoie les plans cotés chez diverses compagnies de #fabrication d'armoires pour #soumission (2-3 compagnies puisque selon les besoins du client, je sais vers qui il risque de se tourner). Le client a donc plusieurs soumissions en main pour faire un choix éclairé car c'est le même plan qui a été soumissionné. On compare des pommes avec des pommes! Tandis que si vous faites affaires directement avec les compagnies d'armoires sans passer par une designer, vous aurez des plans différents à chaque fois car vous ne pourrez pas partir avec votre plan pour le faire soumissionner ailleurs tant que vous n'aurez pas signé de contrat avec eux. Donc, le forfait paraît peut-être cher payé pour certaines personnes sur le coup, mais dites-vous qu'autrement, ce sera à vous de vous déplacer, souvent sur vos heures de bureau ou pendant votre temps en famille et que vous aurez à recommencer le même processus pour chacune des compagnies que vous voudrez rencontrer. Et vous comparerez des pommes avec des oranges! Le forfait de la designer est donc un montant bien investi! Je présente généralement 2 versions pour la cuisine, à moins que la pièce ne permette pas beaucoup de changement. Dans le forfait, une heure de modification est incluse. Au-delà d'une correction, des frais seront ajoutés, mais c'est rare qu'on en arrive à plus de correction ;) Quand on a bien cerné le client et qu'il a bien fait ses devoirs en montrant des images qu'il aime, il est assez facile de dessiner un concept qui lui corresponde. Et je demande toujours que Monsieur soit présent au 1er rendez-vous et lors de la présentation... Rares sont ceux qui laissent vraiment complètement carte blanche à Madame!!!! Le concept doit être approuvé par les 2 personnes du couple, autrement, le travail sera à recommencer.


Proposition de matériaux & Magasinage

Pour la recherche de #matériaux et le #magasinage, la facturation se fait plus souvent par taux horaire (75$/heure dans mon cas). Il est donc important, avant de rencontrer votre designer, d'avoir une bonne idée de vos goûts et de vos désirs. Cela vous évitera de payer dans le vide. La recherche d'image, par exemple sur Pinterest ou Houzz, aidera grandement votre designer à vous connaître. J'ai déjà eu un client me disant qu'il n'aimait pas tel genre de tuile de céramique ni telle couleur, alors je lui ai proposé des céramiques qui correspondaient à ce qu'il me disait de ses goûts. Il n'a pas eu de coup de cœur... Finalement, il est allé zieuter en quincaillerie et est revenu totalement en amour avec une tuile en plein dans les style et couleur qu'il me disait ne pas aimer! Je n'aurais donc jamais été en mesure de le satisfaire!!!


Gestion du projet

Si vous souhaitez que la designer prenne en charge le suivi de votre chantier (on parle ici d'un projet "clé en main"), elle chargera soit un prix forfaitaire, soit un pourcentage de la facture des sous-traitants (entre 1% à 3%). Elle coordonnera tous les sous-traitants, commandera les matériaux et s'occupera de les faire livrer et elle gérera les modifications à faire sur le chantier si des changements sont à apporter.

Vous pouvez vous référer à notre carte des tarifs pour plus de détails.


Escomptes

Certaines designers (comme moi) vont vous faire profiter de certains escomptes auxquels elles ont droit quand elles vendent des produits directement à vous.


Offre de services

Si vous n'êtes pas sûr de ce que votre projet va vous coûter en frais de designer, n'hésitez pas à lui demander une soumission. Elle pourra vous présenter une offre de services adaptés à vos besoins selon ce qui aura été discuté durant votre première rencontre. Et la 1ère rencontre est souvent payable à la fin de la rencontre ;)


Bref, chaque parcours est différent et chaque parcours justifie (malheureusement pas tout le temps) les tarifs. Ne vous fiez pas seulement à la formation, car c'est sur le terrain qu'on apprend le plus! Engager une designer d'intérieur ainsi que des entrepreneurs certifiés vous assurera une réelle augmentation de la valeur de votre maison lors de la revente. Si vous investissez un certain montant pour repimper votre propriété, assurez-vous que les travaux soient bien faits, autrement, la valeur n'en sera pas augmentée.

996 vues

BD - EN MODE PASSION!

POUR NOUS JOINDRE (Québec et les environs) : 418.997.4283

brenda.bouchard@bddr.ca

RBQ : 5737-4001-01

© 2018 par BD

Créé avec Wix.com

  • White Twitter Icon
  • White Facebook Icon
  • White Pinterest Icon
  • White Instagram Icon